Algorithmisation – L’émergence de la société de l’enseignement

Algorithmes, algorithmes, algorithmes. Partout où nous allons, les gens semblent parler d’algorithmes. Cette « algorithmisation » peut être vue notamment dans le contexte de l’intelligence artificielle. Mais savez-vous vraiment ce qu’est un algorithme ? Et comment cela peut vous aider à réaliser de meilleures affaires ? La façon la plus simple de décrire ce concept en termes généraux est la suivante : une instruction sur la façon de faire quelque chose.

Lorsque vous faites un gâteau et que vous suivez une recette, vous travaillez à partir d’un algorithme. Lorsque vous choisissez un itinéraire et un mode de transport pour vous rendre au travail et que vous le répétez chaque jour, il s’agit d’un algorithme. Dans les deux cas, vous suivez systématiquement différentes étapes pour atteindre une destination. Un algorithme est un ensemble méthodique d’étapes qui peut être utilisé pour effectuer des calculs, résoudre des problèmes et prendre des décisions.

Les algorithmes sont utilisés en permanence en mathématiques et en traitement des données. L’algorithme de calcul de la moyenne de deux nombres consiste à additionner les deux nombres et à les diviser par deux. Un exemple un peu plus compliqué est une recette de cuisine. Un algorithme pour faire des crêpes pourrait être :

  1. Combiner et fouetter les œufs et la moitié du lait ;
  2. Ajouter la farine et mélanger jusqu’à obtenir un mélange sans grumeaux ;
  3. Mélanger le reste du lait et le sel ;
  4. Faire fondre le beurre et l’incorporer à la pâte ;
  5. Chauffer la plaque de cuisson ;
  6. Versez une fine couche de pâte sur la plaque. Une recette ne peut pas faire les crêpes, mais une personne peut lire la recette et suivre les étapes, et ainsi devenir plus efficace.

Les algorithmes sont une condition préalable à l’automatisation. En 2018, la société Moley Robotics a lancé un robot de cuisine entièrement automatisé – une cuisine robotisée qui a un accès illimité aux chefs et à leurs recettes du monde entier. Ce robot cuisinier pourra non seulement vous préparer des crêpes, mais aussi des centaines d’autres repas – et ensuite nettoyer après lui-même.

Parallèlement au développement rapide d’ordinateurs toujours plus puissants et dotés d’énormes capacités de calcul, les algorithmes sont également devenus beaucoup plus avancés. Aujourd’hui, nous utilisons des algorithmes en permanence, souvent sans en avoir conscience. Par exemple, Google dispose d’algorithmes pour déterminer l’ordre dans lequel les résultats de recherche sont affichés. Chez Amazon, vous recevez des suggestions de produits basées sur des algorithmes. Les algorithmes sont pratiquement partout, surtout pour les services en ligne et notamment dans les processus d’achat et de vente.

Chaque créature est une instruction vivante qui fait fonctionner l’algorithme de la nature.

Joey Lawsin, chercheur, écrivain et philosophe heuristique

Le commerce des actions est un domaine qui a été le premier à introduire des algorithmes techniques qui décident du moment où il faut acheter et vendre des actions. Aujourd’hui, l’achat par algorithme est normal partout dans le monde. Les ordinateurs prennent le relais des courtiers en bourse et les algorithmes de négociation (également appelés « robotic trade ») peuvent être considérés comme la réponse du secteur financier à la révolution numérique. Selon un rapport de Thomson Reuters, 75 % de toutes les transactions boursières dans le monde sont dirigées par des algorithmes, et ce chiffre est en constante augmentation. (1) Le grand avantage des algorithmes est qu’ils font le travail beaucoup plus rapidement que les humains. Selon le professeur Steinar Thorvaldsen, la bourse suisse offre un temps de réponse moyen de 34 microsecondes, soit 34 millionièmes de seconde. (2)

Un processus d’achat peut être réalisé de la même manière que dans les exemples ci-dessus, où les calculs mathématiques, une recette ou la robotique dans le commerce électronique suivent un certain nombre d’étapes algorithmiques. Par exemple, une analyse des besoins du client qui conduit à une recommandation ou à une suggestion de produit suit souvent un certain nombre d’étapes méthodiques et se construit, de ce fait, sur un algorithme. Un algorithme peut également être utilisé pour calculer la probabilité qu’un client fasse un achat chez nous, sur la base des données que l’algorithme collecte. Prenons un exemple simple. Vous entrez dans un magasin d’articles de sport pour choisir une paire de chaussures de course. Le vendeur du magasin peut alors poser un certain nombre de questions prédéfinies. Quelle taille portez-vous ? Quel est votre poids ? Combien de fois et quelle distance courez-vous ? Sur quel type de surface courez-vous ? Et avez-vous des contraintes d’ordre médical ? Le représentant du magasin peut laisser le client faire un test pour évaluer sa foulée. Sur la base de ces informations, le vendeur peut recommander les chaussures qui conviennent le mieux au client.

Avec cette procédure algorithmique, peu importe qui assume le rôle de représentant commercial. Avec un peu de formation et d’éducation, presque tout le monde peut effectuer cette analyse, ce qui signifie qu’elle peut soit simplifier le travail du représentant (le client est invité à répondre aux questions à l’avance), soit l’automatiser complètement, par exemple par le biais du commerce électronique. Tant que l’algorithme est suivi, il y a de bonnes chances que le client achète une paire de chaussures qui répond à ses besoins.

La compréhension des possibilités qu’offrent les algorithmes pour calculer, résoudre les problèmes et nous aider à prendre de meilleures décisions ouvre d’énormes possibilités, notamment dans les interactions avec les clients. Avec les algorithmes, nous pouvons trouver des modèles dans de grandes quantités de données sur les clients et tirer des conclusions précieuses. Clairement, les algorithmes peuvent aider à découvrir les problèmes, les besoins, l’historique des clients, et devenir ainsi aider les vendeurs à être de meilleurs conseillers. Il y a là de grandes possibilités pour ceux qui choisissent d’être à la pointe du progrès.

References 

McGrath, J. (2016, 26 July). The rise of AI and algorithms in the financial services sector. [blog post]. Downloaded 2018-10-22 from: https://www.raconteur.net/technology/the-rise-of-ai-and-algorithms-in-the-financial-services-sector

Stenberg-Gustafsson, N. (2015, 21 November). Algoritmer styr din vardag. YLE. Available:  https://svenska.yle.fi/artikel/2015/11/21/algoritmer-styr-din-vardag