Automatisation – Quand les machines font le travail

Tout a commencé quand quelqu’un, pour la première fois, a écrasé une noix avec une pierre quand il avait faim. C’est alors qu’est née l’idée qu’il existait des outils et des instruments qui pouvaient servir l’humanité. L’utilisation des outils n’a cessé de se développer depuis lors, avec les bœufs et les chevaux qui ont labouré nos champs et portés nos charges. Le vent et l’eau ont broyé notre grain et écrasé notre minerai de fer. L’arrivée de la vapeur dans les années 1700 nous a permis de transporter soudainement des personnes et des objets sur de longues distances. Au milieu du XIXe siècle, la révolution industrielle est arrivée. Les machines, les convoyeurs, les distributeurs automatiques et, plus tard, les robots industriels ont remplacé efficacement les simples tâches manuelles. Les machines sont infatigables lorsqu’il s’agit de visser des couvercles, de plier des boîtes en carton ou de souder des composants électroniques. Aucune machine ne s’est jamais plainte auprès de son patron, n’a demandé une augmentation de salaire ou n’a pris de pause-café.

Les progrès techniques se poursuivent, tout comme la recherche d’une productivité en constante augmentation. Mais cela a également modifié notre rôle sur le lieu de travail. Nous avons cessé de fabriquer des produits et nous fabriquons des machines à la place. En conséquence, de nombreuses professions ont disparu. Par exemple en Suède, entre 2006 et 2011, environ 10 % des emplois ont disparu en raison de l’automatisation. (1) La plupart de ces emplois étaient des emplois dits « de routine » dans l’industrie, les caisses et l’administration, mais on peut supposer sans trop se tromper que nous n’avons vu que le début de cette évolution.

Une grande partie du travail que nous considérons aujourd’hui comme une évidence disparaîtra à l’avenir. Avec la place de plus en plus importantes des ordinateurs et des algorithmes intelligents, nous pourrions voir de nombreuses autres professions cognitives et exigeantes en matière de réflexion être automatisées.(2) Sur l’exemple Suédois, dans le rapport de 2014 « Un emploi sur deux sera automatisé d’ici 20 ans », on estime que plus de 53% de toutes les professions pourraient être automatisées dans les prochaines décennies.(3) Cela équivaut à environ 2,5 millions d’emplois, et permettra aux entreprises de réaliser des économies de coûts – un peu plus de 71 milliards de dollars US de dépenses salariales réduites lorsque la technologie prendra le relais.(4)

D’un point de vue évolutif, c’est un projet novateur. Seuls les êtres pensants ont été capables de jouer aux échecs, de diagnostiquer des maladies, de conduire des voitures et de contrer le terrorisme. Mais aujourd’hui, nous développons des machines qui peuvent gérer ces choses mieux que nous ne le pouvons. De nombreux banquiers, ingénieurs, agents de change, économistes, enseignants, agents immobiliers, pédagogues, avocats et juges, par exemple, ont longtemps été protégés de l’automatisation, mais leur nombre peut finalement diminuer rapidement. Que se passe-t-il, par exemple, lorsqu’un algorithme avancé peut juger plus d’affaires judiciaires en une journée qu’un membre du jury ne peut en juger pendant toute sa vie ? Ou lorsqu’une simple pression sur un bouton d’un scanner cérébral peut révéler une fraude et des mensonges avec une précision de près de 100 %. Dans un avenir pas si lointain, nous aurons de tels détecteurs de mensonges en service. Combien de membres de jury et d’avocats de la défense disparaîtront alors ?

Parfois, notre vie semble plus adaptée pour un travail de robots, de machines qui peuvent être programmées. Nous travaillons. Nous nettoyons. Nous allons chercher les enfants à l’école.…

Danica Kragic Jensfelt, professeur d’informatique, KTH Royal Institute of Technology

Même les médecins sont des proies faciles pour l’automatisation. Le super ordinateur d’IBM Watson, qui a remporté le jeu télévisé Jeopardy en 2011 contre deux maîtres en titre, fait rapidement carrière dans le monde de la médecine. Lors d’un récent test, Watson a diagnostiqué les symptômes d’un patient en dix minutes en comparant les informations du patient à 20 millions de résultats de patients existants. Les médecins sont stupéfaits. En diagnostiquant les patients à un stade beaucoup plus précoce, il est possible de prendre des mesures qui peuvent être cruciales pour la survie du patient, et même pour le coût final des soins de santé. Une IA comme Watson présente d’énormes avantages par rapport à un médecin humain. Tout d’abord, elle peut stocker des informations sur différentes maladies, des médicaments, des résultats de recherche et des statistiques médicales. Pour un humain, c’est impossible. Ensuite, elle peut comparer ces données avec des informations sur l’ensemble des antécédents médicaux d’un patient, y compris ceux de sa famille, de ses voisins et de ses amis. Beaucoup pensent que Watson pourrait bien devenir le meilleur diagnosticien du monde.

Tout comme Watson peut poser des questions et diagnostiquer des patients, on peut observer une évolution similaire dans les domaines de la vente, du marketing et du service à la clientèle. Les machines peuvent très bien être des représentants commerciaux efficaces qui diagnostiquent les besoins des clients, les aident en leur fournissant des informations pertinentes et, enfin, les assistent au moment de l’achat. Mais elles peuvent aussi reprendre les tâches traditionnelles confiées auparavant aux analystes de marché. Martin Hoffman, DSI de Volkswagen, entre autres, le soutient. Il donne comme exemple leurs propres planificateurs de ventes virtuels qui ont la capacité d’analyser les ventes potentielles de plus de 200 modèles de voitures, avec des centaines d’accessoires, sur plus de 50 marchés. (5) Leur précision est de 90%. Il soutient que ce « bot » serait capable de modifier la dynamique des prix à la demande.

Le fait que de plus en plus de vendeurs seront remplacés par des machines est un phénomène qui se produit déjà. Dès 2013, deux chercheurs de l’université d’Oxford ont prédit que de nombreux métiers de vente non complexe seraient automatisés à l’avenir. (6) De nombreux signes indiquent que cette prédiction se réalise. Selon les auteurs, les métiers de vente suivants sont ceux qui risquent le plus d’être automatisés à terme (avec la probabilité de pourcentage d’automatisation entre parenthèses) :

  1. Ventes par téléphone (99 %)
  2. Ventes événementielles (94 %)
  3. Ventes en magasin (92 %)
  4. Ventes d’assurance (92 %)
  5. Ventes immobilières (86 %)
  6. Ventes dans le commerce de gros et l’industrie manufacturière (85 %)
  7. Ventes de publicité (54 %)
  8. Ventes de produits techniques (25 %)

Aujourd’hui, pour ne citer que quelques exemples, de nombreux représentants de vente par téléphone ont été remplacés par le marketing automation, les représentants de vente dans les magasins par le commerce électronique et les représentants de vente de publicité par la publicité programmée.

Néanmoins, il est important de souligner que l’automatisation n’est pas seulement synonyme de disparition d’emplois. Dans de nombreux cas, elle implique une transition, où une ancienne profession a perdu sa valeur mais a été remplacée par un nouveau rôle qui exige de nouvelles compétences. Par conséquent, nous n’avons pas besoin de faire face à un chômage de masse. En fait, c’est peut-être le contraire qui se produit. En réalité, nous aurons besoin de plus de main-d’œuvre qu’auparavant, ce que McKinsey (7) et l’experte en AI Anna Felländer (8), entre autres, ont prédit dans leurs analyses.

Par extension, nous pouvons parler de deux types de travail qui resteront : en partie les emplois qui créent et gèrent des systèmes d’ordinateurs et de machines, et en partie ceux qui travaillent avec des choses que les machines et les ordinateurs ne peuvent pas gérer. Ce dernier type de travail comprend les projets de vente axés sur la création de valeur et sur le client, dans lesquels nous utilisons les capacités de l’homme, jusqu’ici supérieures, telles que l’intelligence émotionnelle, les sentiments, la compréhension de connexions complexes, la fantaisie, la créativité, la pensée nouvelle et l’art. En bref, ce sont les différents langages des sentiments qui deviendront la précieuse contribution humaine aux affaires de l’avenir. Ceci et une partie substantielle de la capacité de résolution des problèmes.

Alors quelles sont les compétences commerciales qu’ils va falloir maîtriser dans ce contexte ?

Renseignez votre adresse mail pour recevoir l’infographie :

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Références

1 Fölster, S (2015, 17 April). Automatiseringen har tagit bort 450 000 jobb på fem år. Available: http://robotnyheter.se/2015/04/17/450-000-svenska-jobbhar-automatiserats-bort-pa-fem-ar/

2 Brynjolfsson, E. & McAfee, A. (2015). Den andra maskinåldern: arbete, utveckling och välstånd i en tid av briljant teknologi. Gothenburg: Daidalos.

3 Stiftelsen för strategisk forskning (2014). Vartannat jobb automatiseras inom 20 år – utmaningar för Sverige.

4 Lindström, K. (2017, 17 January). 2.1 miljoner svenska jobb kan automatiseras – med teknik som redan finns. Computer Sweden. Available: https://computersweden.idg.se/2.2683/1.673771/svenska-jobb-automatiseras165

5 Jerräng, M. (2016, 9 November). Så här kommer bottar att förändra företagen totalt. Och ja, de tar massor av jobb. Computer Sweden. Available: https://computersweden.idg.se/2.2683/1.669257/botar-forandrar-foretag-tar-jobb?

6 Frey, C. B. & M. A. Osborne (2013, 17 September). The Future Of Employment: How Susceptible Are Jobs To Computerisation? The Telegraph. Available: https://www.telegraph.co.uk/news/2017/09/27/jobs-risk-automation-according-oxford-university-one/

7 Lindström, K. (2017, 17 January). 2.1 miljoner svenska jobb kan automatiseras – med teknik som redan finns. Computer Sweden. Available: https://computersweden.idg.se/2.2683/1.673771/svenska-jobb-automatiseras168 8 Jungstedt, C. (2018, 8 July). Digitaliseringsekonomen: AI ger ingen jobbkrasch. Dagens Industri. Available: https://www.di.se/nyheter/digitaliseringsekonomen-ai-ger-ingen-jobbkrasch/

Découvrez le top 10 des compétences commerciales en 2022 !

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.