Gamification : quand le jeu s’invite à la formation

Nous avons évoqué l’impact positif sur une force de vente motivée et engagée, mais quels outils pouvons-nous utiliser pour y parvenir ? La gamification est une tendance très actuelle dans le domaine de la formation – dans cet article, nous allons voir comment nous pouvons l’appliquer et quels sont les avantages que nous pouvons en attendre.

Le Challenge

En 2019, les dépenses mondiales en matière de formation s’élevaient à 370,3 milliards de dollars (1). Alors que ce chiffre devrait être inférieur d’environ 5 % en 2020 (pour des raisons évidentes), il devrait rebondir en 2021, en augmentant de 3 % (2).

Toutefois, malgré l’ampleur de cet investissement, on estime que 90 % des nouvelles compétences acquises sont oubliées dans les 12 mois (3). Alors, qu’est-ce qui ne va pas ? Ce n’est peut-être pas le « quoi », mais le « comment ». Peut-être que les entreprises oublient le simple fait qu’elles forment des personnes – et que les personnes n’apprennent pas seulement pour le plaisir d’apprendre – elles ont besoin d’être inspirées, stimulées.

Le jeu est une méthode de plus en plus novatrice pour encourager l’engagement des employés, que ce soit en mettant une force de vente en concurrence avec des collègues ou en les incitant à rivaliser avec – et à dépasser – leurs propres performances personnelles. Points, badges, récompenses : autant de méthodes pour suivre vos progrès et avoir le sentiment d’avancer concrètement vers un objectif significatif – plutôt que de recevoir passivement des informations.

« En pratique, il s’agit d’attirer l’attention sur les comportements souhaités et de les récompenser : utiliser la carotte au lieu du bâton« 

(SuperTrends – Larsson-Broman, Ejenas, Siljerud – 2019)

La science soutient la gamification en tant qu’outil. La « courbe d’oubli » est une mesure académique de la rétention des connaissances. Elle fonctionne sur la base d’une mémorisation de 100 % immédiatement après un événement d’apprentissage, la rétention tombant à 58 % après 20 minutes – après 2 semaines, ce chiffre tombe à 25 %.

gamification

Une étude montre…

lorsqu’un groupe d’étude était divisé en deux, avec une moitié recevant une formation standard et l’autre une formation « gamifiée », ce dernier surpassait tous les autres, bien que les avantages aient été perceptibles sur une période plus courte, ce qui suggère peut-être que la mise en pratique post-training devrait être faite dès que possible, pour un bénéfice maximal.

La solution

La gamification est partout – même les fabricants de brosses à dents produisent des appareils connectés « gamifiés », attribuant des points pour les bonnes habitudes de brossage, des points qui se traduisent par des récompenses comme des produits de partenaires à prix réduit.

Mais c’est avec l’apprentissage – et la formation en particulier – que nous pouvons en voir les effets les plus surprenants. Une récente enquête (5) sur la satisfaction au travail a montré que 83 % des personnes qui reçoivent une formation gamifiée se sentent motivées, tandis que 61 % de celles qui reçoivent une formation non gamifiée se sentent ennuyées et improductives. Un pourcentage massif de 89% des répondants estiment qu’ils seraient plus productifs si leur travail était plus ludique.

Bien que les chiffres ci-dessus puissent sembler subjectifs, en ce qui concerne la façon dont les bénéficiaires de formations par le jeu se sentent, ils sont à bien des égards aussi importants que les études plus académiques mentionnées plus haut.

Le sentiment d’engagement peut agir comme un puissant facteur de motivation en soi, augmentant le sentiment d’implication personnelle du collaborateur dans le processus de formation et, par conséquent, conduisant à des améliorations plus larges de la collaboration et de la communication.

« La gamification consiste à atteindre des objectifs à court et à long terme grâce à un retour d’information immédiat, à la visualisation des objectifs et à la progression des individus ou des équipes vers la réalisation de l’objectif« 

(SuperTrends – Larsson-Broman, Ejenas, Siljerud – 2019)

Le résultat

Le jeu est en effet un outil puissant dans l’arsenal de formation, mais pour être vraiment efficace, il doit exister dans le cadre d’un ensemble plus large. La gamification peut en effet accroître l’engagement, la motivation et la rétention des connaissances, mais elle n’est qu’une pièce d’un puzzle complexe. Des scénarios professionnels pertinents, un contenu personnalisé et des méthodes de diffusion plus intelligentes et plus mobiles ont tous leur rôle à jouer !

Article prosales
PROSALES

SUPERTRENDS

Dans leur E-Book « Supertrends », nos collègues de Prosales Research ont abordé cette question (et bien d’autres) de manière plus approfondie.

References

Apostolopoulos, A. 2019. “The 2019 Gamification at Work Survey”. https://www.talentlms.com/blog/gamification-survey-results/#83%

Silverman, R.E. 2012. “So Much Training, So Little to Show for It”. The Wall Street Journal.

Training Industry, 2020. “Size of the Training Industry”. https://trainingindustry.com/wiki/outsourcing/size-of-training-industry/

Training Industry, 2020. ” The Business of Corporate Training Landscape: A Guide to the Training Market”. https://trainingindustry.com/articles/outsourcing/the-business-of-corporate-training-landscape-a-guide-to-the-training-market/

Treiblmaier, H. Putz, L-M. 2018. “Increasing Knowledge Retention through Gamified Workshops: Findings from a Longitudinal Study and Identification of Moderating Variables”.